Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 décembre 2011 4 15 /12 /décembre /2011 17:26

 


                                                                                          

 5568316698_0113e078d2.jpg

Déclaration de l’Union Régionale CLCV PACA :

 

Incinérateur des déchets marseillais : les promesses doivent être tenues

En février 2009, Eugène Caselli, Président de la Communauté Urbaine Marseille Provence Métropole (CUMPM) s'engageait, pour le traitement des déchets marseillais, à réduire la part de l'incinération à 54 %, en réduisant la quantité d'incinération autorisée de 300 000 à 260 000 tonnes/an et en augmentant la part méthanisée de 110 000 tonnes/an à 220 000 t/an, soit de 27 % à 46 %.
Moins de 3 ans après, alors que l'entreprise n'a pas fait les efforts contractuels et nécessaires pour obtenir la méthanisation prévue, elle n'en traite que la moitié. Everé demande un accroissement de 20 % de la capacité d'incinération autorisée initialement, accompagnée du brûlage de déchets hospitaliers infectieux pour 10 000 t/an.
Ainsi la part incinérée va s'accroitre jusqu'à 77 % alors que la part méthanisée sera réduite à 23 % !
Si pour la CU MPM, ce projet d'augmentation de déchets brûlés "s’inscrit parfaitement dans la politique environnementale de développement durable " cette affirmation est en totale contradiction avec les conclusions argumentées qui ont été développées dans une thèse universitaire de 2005 qui établit que "tout procédé d'incinération va à l'encontre du développement durable".

Notre association, formellement opposée à toute incinération de déchets, est outrée que le président de la CU MPM, Eugène Caselli, renie ses engagements, comme l'a fait en 2009 Jean-Noël Guérini, Président du Conseil Général, qui après avoir le 24 mai 2003 publié dans une pleine page de "La Provence" toute son opposition argumentée contre l'incinération, la reniait en citant "entre le principe de réalité et le principe de précaution, j'ai choisi la réalité", après avoir négocié secrètement avec l'entreprise espagnole comme nous le découvrons maintenant.

Trop, c'est trop ! Notre Union régionale estime que le procédé d'incinération, appelé pudiquement "valorisation énergétique" des déchets, va à l'encontre du développement durable alors que la solution consiste en la récupération des déchets en vue du recyclage et du compostage/méthanisation.

 

La CLCV s'oppose totalement à cette nouvelle augmentation de la quantité incinérée, elle indique qu'il existe des procédés, validés par le Ministère, de traitement de déchets infectieux qui évitent tout recours à l'incinération et elle demande au Président de la CU MPM, Eugène Caselli, d'appliquer ses engagements antérieurs en retirant ce dossier et en mettant en œuvre l'accroissement de la capacité du compostage/méthanisation pour laquelle il s'était engagé.

 

                                                                                   Pour l’Union Régionale Union Régionale  CLCV PACA

Le secrétaire général

Patrick HAUTIERE

 

                      3497097098_5987188e7e.jpg                                                              

                                                                                          

 

                                                                             

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de la clcv du pays d'Istres
  • : Blog de l'association CLCV (consommation logement cadre de vie) du pays d'Istres
  • Contact

Accueil


Recherche

Thèmes