Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 février 2013 3 13 /02 /février /2013 10:49

P1000760.JPGP1000760-copie-1.JPG

 

 

L'assemblée générale de la CLCV Union locale d'Istres et des Rives de l'Etang de Berre s'est tenue le 30 janvier 2013 au LCR du Prépaou

 

Etaient présents les représentants des 13 groupements de locataires ayant mandat pour voter et les adhérents isolés qui avaient bien voulus répondre à la convocation.

 

le quorum est atteint

 

Après la lecture du rapport moral et du résultat comptable par le Président Jacques TRINTIGNAC, ceux ci sont approuvés à l'unanimité.

 

le Conseil d'administration est élu et procède en son sein à la nomination des membres du Bureau.

Sont élus:

 

Président: Jacques TRINTIGNAC

Trésorier : Michel RUBIO

Secrétaire: Philippe JAVERZAC

 

Trésorier adjointe: Bernadette SOLA

Secrétaire Adjoint: Joseph DRAI

 

Présidentes adjointes: Mireille SPANU, Geneviève MONTE

 

                              La soirée se termine autour de la traditionnelle galette des rois

 

 

Partager cet article
Repost0
1 février 2013 5 01 /02 /février /2013 11:33

 

521652588_ddf933298c.jpg            Attention,

 

Nous avons été alertés par une de nos adhérentes sur une nouvelle pratique.

La Caisse d'Epargne propose aux locataires de s'assurer contre les difficultés qu'ils risquent de rencontrer dans leur paiement du loyer.

Cette nouvelle assurance va à l'encontre de la proposition du gouvernement qui rendrait obligatoire la souscrption "par le propriétaire" d'une garantie des loyers impayés.

Une assurance souscrite par le locataire alourdirait encore les conditions de précarité de certains et les charges locatives.

La mise sur le marché de ce type de contrat risque d'être une nouvelle condition mise en avant par les propriétaires pour l'accession au logement.

Il semble également que les conditions de mise en route des garanties soient soumises à un délai de carence et à diverses conditions.

Il est à prévoir que d'autres banques ne manqueront pas de suivre la Caisse d'Epargne.

Aussi, ne vous engagez pas dans la souscription de cette assurance et ne cédez pas au chantage, ni de votre banque, ni de votre propriétaire.

Souhaitons que la GRL sera rendue obliagatoire pour les propriétaires et que de ce fait, cette nouvelle assurance sera caduque.


Partager cet article
Repost0
1 février 2013 5 01 /02 /février /2013 11:23

                                                                                                          

Communiqué de presse 

A quand une garantie des risques locatifs obligatoire ? 

 

Le risque d’impayé constitue la principale crainte du bailleur alors même qu’il est extrêmement faible (entre 2 % et 3 %). Autrement dit, dans la très grande majorité des cas, les relations locataire-bailleur se déroulent sans problème. 

Pourtant, cette préoccupation bien légitime entraîne des conséquences extrêmement fâcheuses pour les locataires. Tout d’abord, un accroissement des garanties exigées par les bailleurs ; ensuite, un frein à la mise sur le marché d’un certain nombre de logements. Par ailleurs, l’interdiction de cumuler la caution avec une assurance impayés de loyer n’a pas non plus aidé les locataires dans leurs recherches d’un toit, contrairement à l’objectif poursuivi. 

Si la garantie des risques locatifs (ou GRL) qui existe actuellement poursuit précisément l’objectif de prévenir les impayés et de rassurer le bailleur, lui garantissant la perception de ses loyers, force est de constater qu’elle n’a pas eu le succès escompté. Seuls 300 000 baux sont couverts au lieu du million attendu. Une telle différence entre les attentes et la réalité montre que la GRL n’a pas encore su trouver son chemin, d’autant plus que lors des premières années de sa création, la souscription de cette garantie était extrêmement complexe.

 Devant l’échec du système actuel, et au regard de la situation de crise économique que nous subissons, il paraît indispensable de réformer complètement la GRL afin qu’elle puisse répondre pleinement à sa vocation initiale : sécuriser les bailleurs, favoriser l’accès à un logement, notamment pour les jeunes, et permettre de s’y maintenir. 

C’est pourquoi nous demandons que soit mise en place une garantie des risques locatifs obligatoire et universelle, s’appliquant à tous.Elle pourrait être notamment abondée par la mutualisation des dépôts de garantie et gérée par un fonds spécifique composé paritairement des représentants des bailleurs, des locataires et de l’Etat et la souscription, par le bailleur, d’une assurance spécifique. Une telle option a fait l’objet de la part de la CLCV d’une étude chiffrée transmise à la ministre. L’une des propositions de Cécile Duflot va d’ailleurs en ce sens. Nous ne pouvons donc qu’encourager la ministre à aborder ce point dans sa prochaine loi sur le logement. 

Un tel dispositif universel, simple et lisible serait plus efficace que ce qui existe actuellement et éviterait une fois encore de viser spécifiquement des populations dites à risques.

  

Contact : David RODRIGUES (01 56 54 32 28 / d.rodrigues@clcv.org)

 

                                                                                                                                                                         

 

 

Partager cet article
Repost0
16 janvier 2013 3 16 /01 /janvier /2013 11:02

istres MG 0116 (1)

 

Mr CUESTA, à gauche sur la photo, a représenté les locataires de la rue du Galoubet,dans le quatier du Prépaou à Istres, lors de la remise des prix "Villes Fleuries".

 

Le groupement de locataires de la CLCV très investi dans le fleurissement de l'espace collectif a particpé à ce concours départemental dans la cétégorie "Fleurissement collectif" où le 1er prix leur a été décerné.

Un très bel olivier a été remis à Mr CUESTA, très fier de le recevoir.

 

Nous saluons à nouveau l'investissemnt de ces résidents dans la vie de leur cité pour le bien être de tous.

Partager cet article
Repost0
9 janvier 2013 3 09 /01 /janvier /2013 11:43

Communiqué de presse CLCV

 

7 janvier 2012

 

Alertée ces derniers mois par de nombreux consommateurs, la CLCV a étudié les contrats des principaux opérateurs de téléphonie mobile pour vérifier si l’équilibre de la relation consommateur/professionnel était respecté.

Cet examen minutieux a révélé la présence de clauses que nous considérons comme abusives. Afin de défendre les droits des consommateurs et d’obtenir un rééquilibrage des contrats, la CLCV a décidé d’assigner en justice 10 opérateurs de téléphonie mobile : Orange, SFR, Bouygues, Free, Virgin Mobile, La poste Mobile, Coriolis, Numéricâble, Prixtel, Sim Plus.    

Non seulement les conditions générales étudiées sont denses et techniques, ce qui décourage de les lire et de les comprendre, mais elles comportent aussi des dispositions inacceptables. Parmi  celles qui ont été relevées dans les différents contrats, quatre s’imposent par leur récurrence :

- les limites du contrat sont souvent définies de manière extrêmement vagues, permettant ainsi de le réinterpréter au besoin. Exemple, une offre illimitée soumise à une «utilisation non abusive »…

- les opérateurs n’hésitent pas à limiter leur responsabilité en cas d’absence ou de mauvais service.

- ils demandent à leur client le paiement d’un service qui n’est plus rendu. Ainsi, en cas de perte ou vol de son téléphone, celui-ci continue de payer un abonnement dont il ne profite plus.

- une facturation parfois abusive.

Parallèlement à cette assignation, la CLCV demande :

- un renforcement des pouvoirs de la Commission des clauses abusives dont les décisions devraient avoir force obligatoire,  

- la mise en place de sanctions financières dissuasives, proportionnées au chiffre d’affaires, à l’encontre des entreprises insérant dans leur contrat des clauses abusives,  

- qu’une décision de justice constatant une clause abusive s’applique à tous les contrats équivalents.

 

Contacts :

Reine-Claude MADER : 01.56.54.32.24 - 06.80.85.92.97 / Olivier GAYRAUD : 01.56.54.32.31 – 06.86.77.48.17Communiqué de presse CLCV

 

 

Partager cet article
Repost0
22 novembre 2012 4 22 /11 /novembre /2012 17:15



 4319108560_0ca8d700a4.jpg

 

Communiqué de presse du 22 novembre 2012

 

La CLCV alerte sur la flambée du prix du fioul domestique
 et des marges de raffinage pour les carburants

 

Le prix du fioul atteint des niveaux historiques touchant presque la barre d’un euro le litre. Cette flambée intervient au moment où les consommateurs remplissent leurs cuves pour l’hiver. Nous constatons par ailleurs que toutes les composantes du prix atteignent des records (baril, marges de raffinage et de distribution).

Face à cette situation, la CLCV demande que soit réinstituée la prime à la cuve qui octroyait 200 euros aux ménages non imposables. Comme par le passé (2007-2009), cette prime à la cuve pourra être tout ou partie financée par les groupes pétroliers. Par cette mesure, le gouvernement créerait indirectement un tarif social de l’énergie qui n’existe pas pour le fioul. Cette situation est anormale (et inéquitable) car il représente la 3ème source d’énergie pour se chauffer, et ne bénéficie pas, contrairement à l’électricité et au gaz, de tarifs sociaux. On rappellera que la baisse des prix du fioul qui avait, fin 2009, conduit à la suppression de la prime à la cuve, n’existe plus. Loin s’en faut. 

Autre constat : pour le carburant, les marges de raffinage et de distribution connaissent une hausse structurelle. L’addition de ces deux marges atteint ainsi un niveau record. Sur la très récente période de baisse gouvernementale de 3 cts des taxes sur le carburant, la hausse de la marge de raffinage est ainsi venue annuler, sur le mois d’octobre, 2 de ces 3 cts pour le gazole.

 La CLCV demande une maîtrise des marges aval tant aux professionnels qu’aux pouvoirs publics, leur évolution étant très problématique et ayant un impact bien plus important que les petites baisses temporaires de taxes. 

Pour ces raisons la CLCV demande : 

                - la restauration de la prime à la cuve pour le fioul qui pourra être en tout ou partie financée par une contribution des pétroliers ;

- plus généralement, la réforme de l’ensemble des tarifications, notamment  sociales, devenues inefficaces en matière d’énergie et la création d’un véritable dispositif de solvabilisation général ou bouclier énergétique ;

- l’instauration d’un plafonnement des prix des carburants (en modulant le poids des taxes), accompagné par un contrôle de l’évolution des marges aval pour prévenir tout phénomène opportuniste ;

. enfin, une politique de long terme visant à rendre les consommateurs moins dépendants au pétrole et aux carburants en développant des offres alternatives (co-voiturage, auto-partage…), en prévenant l’étalement urbain, en affectant des ressources des taxes provenant de la consommation des carburants au développement de transports collectifs publics adaptés et attractifs, et à la recherche.

 

Contact : Thierry SANIEZ : 06 82 18 86 64 – 01 56 54 32 81



 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
25 octobre 2012 4 25 /10 /octobre /2012 16:52

P1000137Décidément le quartier du Galoubet/Piniens ne cesse  de faire parler de lui.

Depuis plusieurs années, ses habitants s'investissent afin d'améliorer leur cadre de vie.

 

C'est ainsi qu'ils ont particpé au concours des Maisons fleuries dans la catégorie

"Fleurissement Collectif"

et qu'ils ont remporté le Premier Prix départemental.

qui  leur sera remis le 6 décembre à Marseille à l'Hotel du Département.

 

Monsieur le Maire a   adréssé un courrier à Madame SPANU, représentante des locataires de la CLCV et administrateur locataire auprès de Ouest Provence Habitat, dans lequel il salue l'investissement des habitants de ce quartier dans la création de toute pièce d'un parterre de plantes fleuries.

Il ne manque de pas de faire un retour sur les jardinières en bois du projet "Méli-Mélo"qui ont été le point de départ de cet engouement collectif.P1000139

Monsieur le Maire précise que ce nouveau parterre fleuri a obtenu également

 le Premier Prix

du "Fleurissement en espace public".

il a aussi reconnu que les résidents qui ont participé à cette belle réalisation n'avaient aucune prétention et aucun objectif de reconnaissance.

Cependant nous ne pouvons que saluer cette belle initiative qui a conduit à ces 2 récompenses bien méritées.

Merci en particulier à Messieurs TAAMALA, BURBAN, SOMNY, SPANU et bien d'autres.....

P1000219

Partager cet article
Repost0
25 octobre 2012 4 25 /10 /octobre /2012 11:30

 

La dynamique créée par le projet "MELI-MELO" (fabrication et la mise en place de jardinières), dans le quartier du GALOUBET/PINIENS ne cesse de progresser.

P1000219.JPG

C'est autour de l'espace jardinier nouvellement installé par les résidents qu'a eu lieu un repas de convivialité réunissant de nombreux participants.

P1000217.JPGRepas-fin-d-ete-2012-004.jpgRepas-fin-d-ete-2012-010.jpgRepas-fin-d-ete-2012-011.jpg

Partager cet article
Repost0
1 octobre 2012 1 01 /10 /octobre /2012 11:20

Une superbe journée et un succès avéré pour le stand de la CLCV.

Des bénévoles actifs, convaincus et convaincants.

On notera la belle présentation du "bar à eau fait maison"

La tombola gratuite organisée et financée par les bénévoles a attiré beaucoup de participants ( lots :carafe d'eau, et verres à eau)

 

P1000743.JPGP1000745.JPGP1000750.JPGP1000751.JPG

Partager cet article
Repost0
20 juillet 2012 5 20 /07 /juillet /2012 11:23

 

Vacances : jamais sans votre carte européenne d’Assurance-maladie
[19 juillet 2012 - 16h34] 
[mis à jour le 19 juillet 2012 à 17h42]

 

 

Vous partez en vacances dans l’Union européenne ? N’oubliez pas votre carte européenne d’Assurance-maladie. Comme l’explique la Commission européenne, « elle pourra vous faire gagner du temps et de l’argent, et vous épargnera bien des tracas si vous tombez malade à l’étranger ». Et en plus, le fait de la posséder ne vous fera pas tomber malade, n’ayez pas peur…

Pour obtenir votre carte, il vous suffit de vous connecter sur le site www.ameli.fr. Oui, un bon vieux site français. Car cette nouvelle carte remplace définitivement le formulaire E111. Elle rend également obsolètes les formulaires E110, E109 et E128, jusqu’à présent nécessaires pour être couvert en cas de séjour temporaire en Europe.

Une fois sur www.ameli.fr, il vous suffit d’accéder à votre compte, grâce à votre numéro de sécurité sociale et au code d’accès qui vous aura été adressé par courrier. Si vous n’avez pas encore de code d’accès, vous pouvez en demander un provisoire en cliquant ici : il vous sera adressé sous 10 jours …

Cette nouvelle carte garantit à son titulaire de pouvoir bénéficier de soins urgents dans les mêmes conditions et aux mêmes tarifs que les personnes assurées dans le pays concerné. Un guide pratique sur l’utilisation de la carte dans les 27 pays de l’Union européenne ainsi qu’en Islande, au Liechtenstein, en Norvège et en Suisse est désormais accessible via les smartphones. Vous y trouverez des informations générales sur les numéros d’appel d’urgence, les traitements couverts et les coûts, les modalités de remboursement. Cette application est disponible sur l’App StoreGoogle Play et Windows Marketplace.

Par ailleurs, rappelons que le 112 est le numéro unique d’appel d’urgence européen. Vous pouvez le composer gratuitement dans toute l’Union européenne à partir d’une ligne fixe ou d’un mobile. Disponible 24 heures sur 24, il met l’appelant en communication avec les services d’urgence compétents : police locale, pompiers, services médicaux. Il est désormais opérationnel dans tous les Etas membres de l’Union, en plus des numéros nationaux d’urgence. Le Danemark, la Finlande, Malte, les Pays-Bas, le Portugal, la Roumanie et la Suède ont décidé de faire du 112 leur unique ou principal numéro national d’appel d’urgence. Enfin le 112 est également utilisé en dehors de l’Union européenne, notamment en Croatie, au Monténégro et en Turquie.

Source : Commission européenne, 12 juillet 2012
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de la clcv du pays d'Istres
  • : Blog de l'association CLCV (consommation logement cadre de vie) du pays d'Istres
  • Contact

Accueil


Recherche

Thèmes