Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 juillet 2012 1 16 /07 /juillet /2012 10:36

 

 

5532115687_d77bbf83e1.jpg

GRILLE TARIFAIRE DE LA SNCF

LA CLCV POINTE CERTAINES « ANOMALIES »

 

La lisibilité de la tarification SNCF est régulièrement dénoncée par les usagers du rail depuis que cette dernière a adopté une politique tarifaire éclatée, à l’image des compagnies aériennes. Aussi, nous avons voulu profiter des grands départs du week-end du 14 juillet pour « tester » sa réalité, en  étudiant et comparant les tarifs sur de nombreuses destinations, à différents moments.

Cette enquête menée sur 24 destinations différentes (11 départs de Paris vers des lieux de villégiature, 10 d’autres Villes et 3 internationaux) avec des relevés tarifaires à 3 mois, 2 mois et 1 mois avant le départ (soit 720 tarifs étudiés) met en évidence des informations intéressantes :

 

- des prix plus élevés au départ de la province. 

 Ainsi,  au départ des régions, les tarifs au kilomètre sont en moyenne plus de 25 % supérieurs aux trajets au départ de Paris.

- une carte famille nombreuse de moins en moins intéressante.

 Si on analyse en moyenne les tarifs les plus bas, on constate que la carte famille nombreuse bénéficie de réductions bien plus faibles que les autres.

- une politique de tarifs éclatés offrant des prix en moyenne plus bas de 28 % que le tarif moyen.

Si ces prix bas profitent à tout le monde, ils sont cependant en nombre limité et souvent assortis de conditions particulières.

- des tarifs bien moins chers à l’ouverture des 3 mois, assez stables ensuite.

Tant pour le tarif moins cher que le tarif moyen, le relevé de prix montre qu’il est avantageux de prendre son billet à trois mois (si on est sûr de ses dates). Passé ce délai, l’usager peut prendre son temps car le tarif évolue peu et il n’y a pas de pénurie de places.

 

Pour la CLCV, ces constats appellent certaines demandes :

- indiquer sur les billets le prix/kilomètre, ainsi que le prix médian hors cartes d’abonnement ;

- mettre en place et en informer le public, une politique de tarif social claire, uniforme,  en plus des   systèmes de subventions régionales actuels trop souvent confidentiel pour le grand public ; 

- simplifier la grille tarifaire afin de permettre une meilleure lisibilité et développer une présentation des offres permettant à l’ensemble des usagers de comparer les tarifs proposés ;

- mettre en place une information fiable, systématique et en temps réel des voyageurs à chaque retard ou  perturbation ainsi que des indicateurs publics pour contrôler la réalisation des objectifs de la SNCF.

 

Contact : Thierry SANIEZ – 06 82 18 86 64 – 01 56 54 32 81

 

L'enquète se trouve sur le site de la CLCV Nationale avec le détail de la méthodologie

 

 

Partager cet article
Repost0
21 juin 2012 4 21 /06 /juin /2012 18:09

P1000139.JPG

P1000137.JPG

 

P1000142          Au GALOUBET,

 

Jardinières et parterre fleuri oeuvres de locataires motivés qui se sont appropriés leur cadre de vie.

Pour les jardinières elles étaient le centre du projet de cohésion sociale "Méli-Mélo" mis en place il y a 2 ans

La suite, le parterre fleuri est à la seule initiative des locataires qui ont souhaité poursuivre l'amélioration de leur environnement;

La dynamique est engrangée, la fête de voisins et les repas d'été en sont la preuve.

La motivation est grande et elle porte ses fruits

Un seul mot "BRAVO" !

 


Partager cet article
Repost0
19 juin 2012 2 19 /06 /juin /2012 11:47

 

P1000151P1000145

 

Z1010006Dans les 2 groupements de locataires CLCV du Prépaou dans les quartiers du Galoubet/Piniens (Ouest Provence Habitat) et la Résidence du Prépaou (Logirem), les résidents se sont retrouvés pour passer ensemble un grand moment de partage.

 

Au Galoubet près des jardinières plantées et entretenues par les locataires

Au Prépaou au pied des immeubles grace au matériel prèté par le Centre social des Magnans.

 

Une belle soirée qui ne demande qu'à se renouveler.

L'année dernière déjà, dans les mêmes quartiers la fête des voisins avait été très appréciée. 

 

Un seul conseil....Continuez!

Partager cet article
Repost0
26 avril 2012 4 26 /04 /avril /2012 18:03

L6326085535_75e0cd72a1.jpg

 

 

Une très bonne nouvelle le projet CUCS suite a été reçu par les instances qui ont subventionné la première étape : La ville et l'Etat

Nous allons pouvoir poursuivre notre travail sur nos 2 groupements de locataires au Prépaou: GALOUBET/PINIENS( Ouest Provence Habitat) et la RESIDENCE du PREPAOU (Logirem)

 

La problématique la plus importante qui était ressortie de nos consultations était en premier lieu : LE BRUIT

 

Nous avons élaboré un petit memento illustré par des dessins personnels imaginés par une stagiaire sur toutes les sources de bruits qui gênent au quotidien les locataires.

Ce document a été distribué avec un questionnaire leur demandant de classer les bruits par ordre d'importance

Il ne faut pas perdre de vue que le but final est de réaliser une

"Charte du Mieux Vivre Ensemble"

 


 

Partager cet article
Repost0
26 avril 2012 4 26 /04 /avril /2012 17:39

 

3099734653_8938647610.jpg 

 

 

 Plus de 3 600 copropriétaires parlent de leur copropriété

 

 

Il existe en France près de huit millions de lots en copropriété et, pourtant, il s’agit d’un domaine peu connu où l’absence de données officielles n’arrange rien. En fait, à y regarder de plus près, on se rend compte que si l’on parle parfois de copropriété, on parle rarement des copropriétaires. 

C’est pourquoi nous avons choisi, à la CLCV, de leur donner enfin la parole. Il s’agit, ni plus ni moins, de leur demander ce qu’ils pensent de leur copropriété, du fonctionnement du conseil syndical, de la qualité des débats en assemblée générale ou de la réactivité de leur syndic. Plus de 3 600 copropriétaires ont été approchés à cette fin.

 Ainsi, concernant les conseillers syndicaux, s’ils peinent parfois à communiquer sur leur activité, ils sont majoritairement jugés efficaces par les copropriétaires, avec quelques réserves cependant, la principale critique faite étant d’être parfois trop proche du syndic, au détriment de l’intérêt des copropriétaires. 

Pour les gestionnaires, moins d’un copropriétaire sur deux se déclare satisfait de son syndic, ce qui montre les efforts que cette profession a à faire pour restaurer son image. Le défaut de réactivité suite aux sollicitations des copropriétaires ou du conseil syndical constitue le principal reproche fait.

 Sur les assemblées générales, sans surprise il apparaît que celles-ci sont désertées, le taux moyen de participation étant d’à peine plus de 50 %. Par ailleurs, les débats ne sont jugés intéressants ou constructifs que dans 48 % des cas. Toutefois, ce point doit être corrigé en fonction de la personne qui mène les débats durant l’assemblée générale. Ainsi, lorsque cette direction est assurée par le seul syndic, les débats ne sont intéressants que dans 32 % des cas, contre 57 % lorsque le président de séance, désigné parmi les copropriétaires, en prend la direction. De même, on constate que les copropriétaires ont davantage de difficultés à négocier le contrat de leur gestionnaire ou à obtenir l’ouverture d’un compte bancaire séparé lorsque les débats sont menés par le seul syndic.

 

Pour remédier à cette situation, il est indispensable de prendre des mesures concernant aussi bien l’organisation de la profession que les textes encadrant la copropriété, à savoir :

 - l’instauration d’un Code d’éthique et de déontologie pour les professions immobilières et la création d’une Commission disciplinaire, composée notamment de représentants des professionnels et des consommateurs, chargée de connaître des manquements constatés à la règlementation en vigueur et de prononcer des sanctions ;

- la mise en place d’une Commission de conciliation pour régler à l’amiable les litiges entre copropriétaire/syndicat et syndic. Celle-ci pourrait être rattachée au siège de chaque cour d’appel ;

- une réforme en profondeur des règles de majorité en assemblée générale afin de ne prendre en compte que les voix des copropriétaires présents et représentés ;

- la possibilité pour un locataire d’être mandaté par son bailleur afin de le représenter au conseil syndical ;

       - rendre obligatoire le compte bancaire séparé au nom du syndicat, sans possibilité de dispense.

 

 


Partager cet article
Repost0
6 avril 2012 5 06 /04 /avril /2012 09:21

6627421721_37c5fafd77.jpg 

       COMMENT ACCEDER aux " CAHIERS de DOLEANCES"

 

Sur notre page d'accueil :

 

SUIVRE LE LIEN du SITE NATIONAL de la CLCV 

 

Vous pourrez ainsi vous exprimer et donner votre avis.

 

Les résultats seront ensuite étudiés par les instances Nationales de la CLCV, et vous seront communiqués.

Pour la 1er fois, les consommateurs ont la parole!

N'hésitez pas et faites vous entendre!

A vos claviers!!!

Partager cet article
Repost0
5 avril 2012 4 05 /04 /avril /2012 11:41

 

Augmentation des prix alimentaires :


6376116075_7b3f551536.jpg

 


5.1% sur un an d’après l’enquête de la CLCV 


 

Les relevés de prix de la CLCV sur 28 produits alimentaires dits « de marque nationale » montrent une augmentation annuelle des prix de 5,1 % entre janvier 2011 et janvier 2012.

Nos enquêteurs ont en outre pu constater que « Le panier des essentiels », opération lancée en avril dernier afin de permettre aux consommateurs de repérer facilement les produits les moins chers, a pratiquement été abandonnée par la grande distribution. Dans 59% des 214 magasins enquêtés, aucune signalétique ne permettait aux consommateurs d’identifier ces produits.

 

D’après notre enquête, les supermarchés ont connu une inflation plus marquée que les hypermarchés (+6.7% contre +4.7%). Les principales augmentations ont touché le café (+20% à 22% selon les références), les céréales du petit déjeuner (+6 à +10%) et le chocolat (+3 à +8%)

Trois ans après la forte hausse de 2008 (+5.7% selon l’Insee), les ménages subissent une nouvelle augmentation significative des prix de l’alimentaire, sans perspective de baisse à court terme. Pour le pouvoir d’achat l’impact est loin d’être anodin : d’après l’INSEE, « un ménage avec enfants » dépenserait autour de 500 euros par mois pour l’alimentation (hors alcool et repas pris hors domicile). Pour un tel ménage, une augmentation des prix de 5% sur l’année conduit à une augmentation de 300 euros des dépenses alimentaires annuelles.

Par ailleurs, l’alimentation est une dépense contrainte qui continue à peser lourd dans le budget des ménages les plus modestes.

Les augmentations de prix sont expliquées par les professionnels par les hausses des matières premières agricoles enregistrées en 2010 et 2011 et un recul des cours mondiaux reste peu probable dans les mois à venir. Ainsi, du côté des céréales, les prix devraient, selon le dernier bulletin de la FAO, « se tasser légèrement tout en demeurant à des niveaux historiquement élevés ».

Dans ce contexte et pour prévenir toute nouvelle hausse, la CLCV demande une plus grande transparence sur la formation des prix. Nous souhaitons que l’Observatoire des prix et des marges aille plus loin en s’intéressant aux marges nettes afin d’analyser le partage de la valeur ajoutée au long des filières.

Par ailleurs, nous appelons les pouvoirs publics à stimuler la concurrence dans la grande distribution. On estime que les enseignes sont en position dominante dans près de 50 % des zones de chalandise et l’Autorité de la concurrence a, dans des avis récents, pointé les freins qui limitent la concurrence au niveau local. Un tel contexte est évidemment défavorable aux consommateurs.

Enfin nous appelons au maintien d’une TVA réduite sur les produits alimentaires et à un renforcement des sanctions relatives aux non conformités fréquemment relevées lors des opérations promotionnelles dans la grande distribution.

 

Contact presse : Charles Pernin 01 56 54 32 34 / 06 18 45 06 99

Partager cet article
Repost0
21 mars 2012 3 21 /03 /mars /2012 09:24

 


Communiqué de presse
  du 20 mars 2012

 

 La CLCV donne la parole aux consommateurs partout en France  via ses cahiers de doléances 

 

           2012 sera l’occasion de fêter le 60ème anniversaire de la CLCV. A cette occasion, de nombreuses actions seront organisées tout au long de l’année.

 

Parmi celles-ci le recueil, partout en France à travers un cahier de doléances, des problèmes que rencontrent les consommateurs et usagers dans leur vie quotidienne mais aussi et surtout leurs propositions pour les surmonter. Les membres des  associations CLCV iront de mars à septembre 2012 au-devant des particuliers partout en France (métropole et DOM-TOM) pour recueillir leur parole.

 

En parallèle, les internautes pourront eux aussi s’exprimer sur le cahier de doléances en ligne et directement accessible sur le portail www.clcv.org .

 

La CLCV considère important de (re)donner la parole aux consommateurs, de reconnaître cette expertise d’usage bien souvent oubliée par les « experts ». En effet, notre association a appris combien l’écoute pouvait redonner du bon sens et faciliter l’identification de nombreux problèmes et solutions que des milieux experts ne percevaient plus.

 

La CLCV annoncera la synthèse de ces cahiers de doléances le 19 octobre 2012 dans le cadre de sa journée nationale anniversaire.

 

Contact : Thierry Saniez : 01 56 54 32 81 – 06 82 18 86 64

 

 

Partager cet article
Repost0
30 janvier 2012 1 30 /01 /janvier /2012 16:55

17 janvier 2012

5084677822_6ee1e3736d.jpg   

         

La CLCV pointe des  pratiques défavorables

au consommateur

 

                 Des politiques contradictoires ont voulu rendre les centres-villes aux piétons, favoriser le cadre de vie et limiter l’utilisation des voitures alors que dans le même temps l’étalement urbain n’a jamais été aussi important. Aussi vivre dans beaucoup d’agglomérations nécessite de  posséder une voiture souvent exclue des centres-villes.

La voiture est par ailleurs, un poste de dépenses croissant pour le budget des ménages aggravé par la flambée du prix des carburants, l’augmentation des coûts d’entretien et de réparation et de l’assurance.

Mais qu’en est-il du stationnement ? Les 307 parkings enquêtés (dont 54 à Paris) nous permettent de dégager des tendances intéressantes :

- les places disponibles ne sont signalées que dans 28,20% des parkings enquêtés.

- dans plus de 19% des cas l’indication des tarifs à l’entrée du parc est soit partielle soit absente.

- une période de gratuité n’est proposée en moyenne que dans 1 parking sur 3 (34,10%) alors qu’une facturation minimum, la période indivisible, est pratiquée dans 79,90% des parkings enquêtés,

- le stationnement de courte durée : 1h revient en moyenne à 1,71€ (avec un maxima de 4.40€ à Paris) et 2 heures coutent en moyenne 3.42€ (avec un maxima de 8.80€ à Paris)    

CE QUE DEMANDE LA CLCV FACE A CETTE SITUATION

- une politique globale du stationnement des grandes agglomérations avec des parcs de stationnement accessibles, incitatifs et couplés aux transports en commun

- l’obligation pour tous les gestionnaires de parking de communiquer l’ensemble de leurs tarifs ainsi que  les places disponibles tant à l’entrée du parking qu’à distance (sites internet, Smartphone etc …)

- des sites internet  comparatifs des tarifs pratiqués par l’ensemble des parkings pour les différentes villes et par quartiers

- qu’une période de gratuité minimum soit instaurée  afin de limiter les stationnements  gênants, même de courte durée,  sur la voie publique

-  que la  facturation par période indivisible, quand elle est pratiquée,  soit limitée à  dix minutes

Contacts :

Reine-Claude Mader- 06 80 85 92 97 - Olivier Gayraud – 01 56 54 32 31

Partager cet article
Repost0
30 janvier 2012 1 30 /01 /janvier /2012 15:56

LUNDI 23 JANVIER au LCR du PREPAOU a eu lieu notre assemblée générale.

C'est plus de 50 personnes qui avaient répondu présentes à ce rendez-vous annuel.

Les représentants des locataires des divers groupements des bailleurs sociaux étaient là ainsi que de nombreux adhérents isolés venus écouter les rapports annuels de notre association.

347 familles, 15 groupements de locataires à Istres, Fos, Miramas et Saint Chamas  répartis chez 13 HABITAT, DOMICIL, ERILIA, OUEST PROVENCE HABITAT, SFHE, SNHLM Marseille

Cette soirée s'est terminée autour d'un moment de convivialité: la galette des rois

 

P1000739.JPGP1000740.JPG

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de la clcv du pays d'Istres
  • : Blog de l'association CLCV (consommation logement cadre de vie) du pays d'Istres
  • Contact

Accueil


Recherche

Thèmes