Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 mars 2010 1 22 /03 /mars /2010 18:44


Article de la Provence suite à notre assemblée générale, en présence du Maire d'Istres.

Celui-ci a été très attentif au compte rendu d'activité et à la présentation du projet Méli-Mélo subventionné par la Fondation de France en partenariat avec la ville d'Istres.Une perspecptive de collaboartion a été envisagée avec la Mairie

la provence AG

Partager cet article
Repost0
27 février 2010 6 27 /02 /février /2010 15:24
L'assemblée générale

 de la CLCV Union Locale d'ISTRES
et des Rives d el'Etang de Berre aura lieu:

LE MARDI 9 FEVRIER à 18h 15

au LCR du Prépaou à Istres

A l'isssue de l'AG une présentation sera faite du projet "Méli-Mélo"
avec diaporama

Les adhérents sont cordialement invités ainsi que ceux qui ne connaissent pas encore notre association

Partager cet article
Repost0
16 février 2010 2 16 /02 /février /2010 17:51


Depuis 2005 la CLCV d'Istres avec son représentant des locataires sur place, gère les difficultés rencontrées par les locataires victimes de congé pour reprise.

il s'agit de la Résidence de La Bayanne à Istres, proche de la base miliatire et à vocation militaire


Cependant, dans les années 70/80, le taux de remplissage n'étant pas suffisant le bailleur a fait appel aux civils.


Pendant des années ces familles ont animé ce quartir, les enfants ont grandi et puis subitement en 2005, une vague de congé pour reprise a déferlé de la part de la SNI.


Avec l'aide de la CLCV, plusieurs congés ont pu être annulés. Une commission en Préfecture a été créée pour venir en aide aux familles. Compte tenu que déjà la Municipalité avait pris en charge ce problème et la difficulté du relogement des familles ainsi touchées.


Ce problème n'était pas le seul. En effet, est veu se rajouter le cas des militaires qui perdaient leur statut, souvent par la mise à le retraite.


Là encore, problème on leur laissait 6 mois pour quitter leur logement, sous peine de se voir appliquer des pénalités pouvant atteindre très rapidement 200% du monatant du loyer.


Ils se sont rapprochés de l'UL d'Istres, malgré les intervention de notre structure maintenant que ces congés étaient illégaux, certains locataires ont été assignés.


Grace à l'Avocate de le CLCV, qui se trouve à Aix en Provence, un premier procé a été gagné, jusqu'en Cassation.


Mais la SNI a continué à assigner les militaires qui ne quittaient pas leur logement et refusaient de s'acquitter des pénalités.


Le dernier jugement a été rendu au Tribunal de Martigues, la SNI a été condamnée, non seulement à rembourser mais aux dépents.

Attendons la suite, ce n'est pas grave, les adhérents de la CLCV touchés par ce problème savent qu'ils peuvent à présent faire valoir leur droit par le biais de 2 jugements

Vous pouvez toujours nous contacter si vous êtes concernés

 


Partager cet article
Repost0
16 février 2010 2 16 /02 /février /2010 07:38

Un pas décisif vers la fermeture de la décharge de Marseille.


Le Conseil Départemental de l'Environnement des Risques Sanitaires et Technologiques (CODERST), sous la présidence du secrétaire général de la Préfecture des Bouches-du-Rhône vient d'accepter ce jeudi la fermeture définitive de la décharge de Marseille, en Crau, au lieu dit «Entressen» à partir du 1er avril 2010, dans un peu plus de deux mois.


Si la qualité du traitement des déchets ménagers sur cette décharge s'est fortement améliorée au cours de ces dernières années, si la mise en place d'une installation de mise en balles des déchets a permis, pendant seulement les deux dernières années, pour des investissements de l'ordre de 9 millions d'euros, de supprimer les envols de cette décharge, comme ce fut le cas en novembre 2004 où l'on continua à décharger les trains d'ordures par un mistral supérieur à 110 km/h afin d'en inonder la Crau pour «diaboliser» la décharge, Préfet, Maire de Marseille et Président de la communauté urbaine Marseille Provence Métropole, ont ainsi fini par tenir leurs engagements : «remplacer la décharge par l'incinérateur».


Pour ma part, je n'ai pas soutenu cette proposition lors de la séance du CODERST et je laisse ces personnalités prendre leurs propres responsabilités dans cette affaire car, dès la Commission Locale d'Information et de Surveillance de juin 2002, je notai que l'incinération ne permettrait pas de faire l'économie de la décharge, contrairement à leurs dires.


En effet, avec une production de déchets ménagers de 690.101 tonnes en 2008* pour l'ensemble de la communauté MPM, 500.439 tonnes* ont été déposées en décharge, dont 420.693 tonnes* sur le site de la Crau. Or l'incinérateur ne pourra brûler que 300.000 t/an et seulement 110.000 t/an seront méthanisées, quand l'installation sera au point. Si, en tenant compte des déchets déposés dans les autres décharges, dont le tonnage ne peut être augmenté, il ne faudrait trouver un site que pour environ 10.000 t/an, il faut néanmoins compter avec une progression annuelle de collecte de déchets qui voisine 10.000 tonnes. Et si l'on continue à mettre à l'incinérateur la partie combustible des déchets récupérés afin d'obtenir la température de combustion nécessaire, comme ce fut le cas le mois dernier, c'est autant de déchets supplémentaires que devra récupérer une décharge !


De plus, si les 15.000 t/an de cendres très toxiques sortant de l'incinérateur devront être envoyées à grand frais dans la décharge spécifique de Bellegarde ( Gard) les 70.000 t/an de mâchefers toxiques devront être déposés dans une décharge autorisée si l'on ne veut pas polluer nos routes et leur environnement comme c'est le cas avec l'ancienne route de Metaleurop à l'Estaque qui dégage dans les jardins avoisinants plomb et arsenic.


Sans compter les 40.000 tonnes/an de gravats qui servent de couverture journalière aux décharges et ne pourront plus être évacuées vers la décharge située à Entressen, il va donc falloir trouver un site pour accueillir annuellement environ 100.000 tonnes de déchets .

Où, à quels coûts pour les contribuables de la communauté urbaine? Voilà le défi que nos «responsables» vont avoir à résoudre rapidement.

Jean Reynaud

Docteur d'Université

Ecobordillologue

Conseiller Environnement à la CLCV union régionale PACA

Membre du CODERST 13 et de la CLIS de la décharge de Marseille.

Partager cet article
Repost0
19 janvier 2010 2 19 /01 /janvier /2010 09:42
Les courriels frauduleux sont de plus en plus nombreux dans nos boîtes. En général ils veulent nous soutirer soit notre mot de passe soit directement nos sous. Face à ces attaques, il y existe des moyens simple de préserver notre sécurité.

Pour l'utilisation qu'en fait la majorité de la population, l'attaque principale provient en général de nos mails. Ces mails tentent d'usurper l'identité d'une entreprise de différentes manières, mais avant de vous expliquer comment les distinguer, nous voudrions vous donner quelques conseils de bon sens :


Bien connaître les habitudes de nos prestataires de services

Que ce soit pour nous fournir en électricité, payer nos achats en ligne ou notre facture internet, nous utilisons divers moyens de paiement. Il faut se rappeler comment on paye nos fournisseurs, prélèvement automatique, CB, virement, TIP, ect... En sachant cela, vous vous protégez d'une grande partie de ces attaques. En effet, si vous connaissez leurs moyens habituels de paiement, vous pourrez déjà vous prémunir d'une bonne partie d'entre elles.

Des évidences sur le fond et la forme

Un courriel qui aurait une apparence inhabituelle, des fautes d'orthographe ou des caractères spéciaux doivent déjà vous inspirer de la méfiance. Que ce soit dans le courriel lui-même ou la page internet vers laquelle il vous envoit. Mais dans le fond si vous ne comprennez pas pourquoi vous devriez payer cette somme, contactez par tous les moyens, dont vous disposez, votre fournisseur. A notre époque, ils en existent un grand nombre - courriel, numéro d'appel gratuit - et vous pouvez toujours vérifier dans vos espaces clients - vos comptes bancaires en ligne, votre espace client, ect. -

Comment savoir si un mail est frauduleux ?

La première chose à regarder lorsque l'on vous demande de payer une somme ou vous demander de vous identifier avec vos noms d'utilisateur et votre mot de passe, Il faut regarder qui envoie ce message mais pas seulement le nom qui apparaît mais l'adresse email depuis laquelle il a été envoyé.
Le deuxième point à regarder est de voir vers quelles pages internet vous êtes redirigés. en bas à gauche de vos navigateurs vous pouvez voir avant de cliquer, dans la barre d'état, l'adresse apparaître. Donc si l'adresse ne vous inspire pas confiance, ne cherchez même pas à aller plus loin.

En conclusion, n'hésitez pas à effacer ces messages ou du moins à les mettre dans votre dossier de courriers non sollicités (spam  en anglais) ou mieux si vous en avez la possibilité de déclarer le message comme courrier frauduleux (phishing en anglais)
Partager cet article
Repost0
18 novembre 2009 3 18 /11 /novembre /2009 16:49

 

ISTRES MAG NUMERO NOVEMBRE /DECEMBRE 2009

 

Méli-mélo fleurs et senteurs

RESIDENCES PINIENS ET GALOUBET, ENSEMBLE POUR LE CADRE DE VIE | L'association « Consommation Logement et Cadre de Vie » (CLCV), veille tout au long de l'année à la défense du consommateur et de l'usager. Si les deux tiers de son activité portent sur le logement (avec une grosse partie consacrée au logement social), elle s'intéresse également à tout ce qui touche au bien-être (problèmes de voisinage, de produits de consommation, de facturation, contrats achat-vente, etc...)

Dans le cadre de ses activités, la CLCV a missionné Brigitte Vareillas auprès des habitants des résidences Piniens et Galoubet (Quartier du Prépaou), afin qu'ensemble ils élaborents un projet collectif. La CLCV veut montrer par là que les résidents du quartier peuvent travailler ensemble et contribuer à l'effort de tous pour construire un meilleur cadre de vie. Grâce à l'étroite collaboration des habitants du quartier et de leurs représentants (Mireille Spanu et Pascal Pontiroli), et avec le soutien financier de la Fondation de France et de la Ville d'Istres, le projet « méli-mélo fleurs et senteurs » est désormais sur les rails.
Des jardinières seront installées aux environs du 25 novembre (pour la Sainte-Catherine), et accueilleront des plantes aromatiques, peu gourmandes en eau.
Pour Jacques Trintignac, le Président de la CLCV, « cette expérience a valeur d'observatoire. Elle participe à la restauration du lien social et intergénérationnel du quartier. Elle permet aux habitants de ces quartiers de devenir acteurs de leur lieu de vie. » Brigitte Vareillas rajoute d'ailleurs « qu'ils n'ont pas attendu l'installation des jardinières pour restaurer le lien social. Dès cet été, ils ont néttoyé ensemble un espace ombragé afin de le rendre plus accueillant. »

 

CLCV – Tél. : 04 42 56 12 99 – http://www.clcv.org/

Partager cet article
Repost0
8 novembre 2009 7 08 /11 /novembre /2009 17:26




A H! le chauffage dans les cités c'est toujours un sacré sujet de conversation, surtout en cette saison.

Il faut bien rappeler qu'avec le Grenelle del'environnement on a contraint totalement les bailleurs à appliquer les 19° requis dans les logements.

Seulement voilà, à 19°, on a froid!!!!

D'abaord il faudrait que le bailleur vérifie si ces fameux 19° sont dans toutes les pièces du logement.
Et ce n'est pas toujours le cas.

  Demander  à faire  poser  des sondes dans les appartements,afin de vérifier la température .
N'hésitez pas à signaler vos problèmes au gardien ou au reponsable local
Au GALOUBET/PINIENS, un questionnaire circule nous allons le dépouiller et donner nos conclusions au bailleur.

A la résidence du Prépaou,des sondes ont été mises depuis l'année dernière quelques problèmes subsistent, et surtout la mise en chauffe a été tardive, comme à Saint Félix.
A Nedon, la représentante des locataires n'arrête pas ses interventions

Les locataires paient leurs charges, ils ont droit en retour à des prestations correctes.

Partager cet article
Repost0
11 octobre 2009 7 11 /10 /octobre /2009 18:00

Qui peut penser qu'au Galoubet/Piniens il ne se passe jamais rien?

Personne à présent, surtout depuis que le projet "Méli-Mélo" bat son plein.
Porté par notre union locale, c'est un projet soutenu par la Fondation de France et la ville d'Istres;
Une idée un peu originale et peut-être utopique  mais pourquoi pas, essayer de fédérer toute la population d'un ensemble social autour d'un projet visant à  " embellir son cadre de vie", pour apprendre à l'apprécier, à le protéger et tout cela ENSEMBLE.
Ce projet fait appel à l'ensemble des locataires, il est pour eux et avec eux, sur place Brigitte VAREILLAS chargée de cette action s'active depuis des mois.
Elle va à leur rencontre, discute avec chacun, elle est devenue, incontournable.
On  connait bien, là bas, sa petite silhouette, son dynamisme et sa bonne humeur.

Autour d'elle, les représentants des locataires CLCV, Mireille SPANU et Pascal PONTIROLLI ne ménagent pas leur temps en lui apportant leur concours sans ménagement.

Après la présentation aux locataires du projet dans son ensemble, la consulation se fait auprès de chacun dans le cadre d'une démarche participative.
La mise en place de grandes jardinières verra bientot le jour, plantées de diverses plantes aromatiques où chacun pourra "piocher".
Cette initiative est innovante, nous nous servirons de ce qui se passe et se passera au fil des jours pour l'initier ailleurs, dans un autre ensemble.
Alors, "au succés" de Méli-Mélo, que nous rtrouverons bien sur régulièrement sur ce  blog.

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2009 2 06 /10 /octobre /2009 19:03

Il faut bien le dire, en ce moment à notre Union locale les dossiers concernant les litiges avec les opérateurs de téléphonie mobile sont en augmentation.

En plus, depuis que les fusions ont eu lieu entre Fournisseurs d'Accès à Internet, l'un qui rachète l'autre puis un troisième qui les rachète, on y perd un peu son latin.

Nous rencontrons de plus en plus de personne ayant des factures énormes où apparaissent des numéros commençant en particulier par "09..." qu'ils ne connaissent absolument pas.

Alors soyez vigilents, nous vous tiendrons au courant de la suite...

Partager cet article
Repost0
3 octobre 2009 6 03 /10 /octobre /2009 19:15

4560212139_bc0e870077.jpgBonjour à toutes et à tous,

La CLCV se modernise et se dote d'un moyen "up to date" pour les adeptes du clavier et de la souris.
Ce site est désormais à votre disposition et nous souhaitons qu'il apportera un plus, au quotidien dans le travail de notre association.
Celà ne remplace pas bien sûr le contact direct mais il nous donne un moyen plus rapide pour avoir :
des réponses à vos questions.et  il se veut être également  le reflet de  notre activité.

A vos claviers et donc bienvenue sur le site de la CLCV du pays d'Istres.

Jacques TRINTIGNAC
Président de la CLCV Istres

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de la clcv du pays d'Istres
  • : Blog de l'association CLCV (consommation logement cadre de vie) du pays d'Istres
  • Contact

Accueil


Recherche

Thèmes